impérial

impérial, iale, iaux [ ɛ̃perjal, jo ] adj.
XIIIe; emperial 1160; lat. imp. imperialis, de imperium empire
I
1Qui appartient à un empereur, à son autorité, à ses États. Sa Majesté Impériale. Famille impériale. La garde impériale de Napoléon Ier. Manteau, sceptre impérial. Le pouvoir impérial.
Spécialt Relatif à l'Empire germanique. Les villes impériales. Les soldats impériaux, et subst. les Impériaux : les troupes de l'empereur d'Allemagne.
2(1817) Barbe à l'impériale, et subst. une impériale : petite touffe de poils qu'on laisse pousser sous la lèvre inférieure. ⇒ barbiche.
3Ling. Latin impérial, parlé sous l'Empire.
II
1Qui évoque la grandeur impériale. Un air impérial. Front impérial.
2De qualité supérieure. Papyrus impérial. Japon impérial. Serge impériale, et n. f. impériale : serge de laine fine. Pâté impérial.
3Jeu Série impériale : as, roi, dame, valet de même couleur. — N. f. L'impériale : cette série; jeu de cartes où il s'agit de réaliser ces séries.
4 N. f. (1648) Dessus d'une voiture pouvant recevoir des voyageurs; galerie, couverte ou non, sur certains véhicules publics. Impériale d'une diligence. Wagon, autobus à impériale.

impérial, impériale, impériaux adjectif (latin médiéval imperialis, du latin classique imperium, empire) Qui se rapporte à un empereur, à ses prérogatives, ou à un empire : La couronne impériale. Qui est estimé de qualité supérieure : Papyrus impérial. Littéraire. Qui est majestueux : Allure impériale.impérial, impériale, impériaux (expressions) adjectif (latin médiéval imperialis, du latin classique imperium, empire) Conférences impériales, réunions tenues, au début du XXe s., par le gouvernement britannique avec les représentants des États autonomes de l'empire, pour prendre l'avis de ces derniers sur des questions les intéressant tous. Ville impériale, dans le Saint Empire romain germanique, ville indépendante et ne relevant que de l'empereur.

impérial, ale, aux
adj. et n. f.
d1./d adj. Qui appartient à un empereur, à un empire. La garde impériale.
Propre à un empereur. Une allure impériale.
d2./d n. f. étage supérieur de certains véhicules transportant des voyageurs. Autobus à impériale.

IMPÉRIAL, -ALE, -AUX, adj. et subst. masc. plur.
I. — Adjectif
A. — Propre à un empereur, à une impératrice, à un empire.
1. [En parlant d'une chose concr. ou abstr.] Impérial et royal; époque impériale. L'amour-propre impérial y trouvant son compte (MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p. 122) :
1. ... en vertu de la « préférence impériale », les produits du Commonwealth sont moins taxés que les autres à l'entrée en Grande-Bretagne, et réciproquement...
LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1966, p. 590.
SYNT. Décret, despotisme, gouvernement, pouvoir, régime impérial; globe, manteau, palais, trône impérial; loge, pourpre impériale.
Couronne impériale. Mitre abaissée et surmontée d'un globe et d'une croix, attribut d'un empereur ou d'une impératrice. Sur le velours du socle (...) il y a, en or, un N surmonté de la couronne impériale (GONCOURT, Journal, 1863, p. 1351).
HÉRALD. Aigle impériale. Aigle propre à différents empires (Saint-Empire, empire de Russie, Premier, Second Empire) et de représentation différente selon le cas, la plus connue étant l'aigle à deux têtes du Saint Empire. Partout on voyait ses armoiries [de Charles-Quint] avec l'aigle impériale (MONTHERL., Bestiaires, 1926, p. 463).
INSTITUTIONS
♦ [du Saint Empire] Chambre impériale. Cour de justice souveraine, instituée par Maximilien 1er et qui eut son siège dans différentes villes. Elle [Spire] a eu la chambre impériale dont Wetzlar a hérité (HUGO, Rhin, 1842, p. 302). Ville impériale. Ville libre relevant directement de l'empereur. La commune de Besançon, ville impériale et libre (BARANTE, Hist. ducs de Bourg., t. 1, 1821-24, p. 342).
♦ [du Premier et du Second Empire] Cour impériale. Cour d'appel. Ce procès est aujourd'hui en Cour Impériale (GONCOURT, Journal, 1865, p. 131).
Garde impériale.
Emploi subst. masc. à valeur de neutre :
2. ... non plus seulement tout le romain de Polyeucte, la force romaine, mais tout l'impérial romain, l'empire, la clémence romaine, la paix romaine, la majesté romaine impériale...
PÉGUY, V.-M., comte Hugo, 1910, p. 806.
2. [En parlant d'une pers. ou d'un groupe]
a) [S'applique à la pers. même de l'empereur ou de l'impératrice] Sa Majesté impériale. Chez son impérial protecteur et geôlier, le tsar Nicolas (ROLLAND, Beethoven, t. 1, 1937, p. 51).
b) [En parlant d'une pers. autre que l'empereur, d'un groupe de pers.] Qui appartient à un empereur, à une impératrice, à sa famille, à un empire; qui en est partisan. Prince impérial. Quant au latin, les légions impériales avaient laissé dans le sol d'Égypte des fragments de leurs registres (Hist. et ses méth., 1961, p. 505) :
3. Il n'y avait pas une maison, riche ou pauvre, palais ou cabane, où le portrait du marmot impérial ne fût inauguré avec une vénération feinte ou sincère.
SAND, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 345.
SYNT. Altesse impériale; couple impérial; famille, maison impériale; armées, troupes impériales.
En partic. Qui concerne une institution ou une personne
♦ du Saint Empire. Il enferme, en des sépulcres brûlans, Frédéric II et le cardinal Ubaldini, idoles du parti impérial (OZANAM, Philos. Dante, 1838, p. 276). Les députés impériaux furent jetés par les fenêtres du château de Prague (DU CAMP, Hollande, 1859, p. 240).
♦ du Premier et du Second Empire. Procureur impérial. Procureur près la cour impériale. Avez-vous la permission du procureur impérial pour faire la réunion que vous tenez ici? (BARRÈS, Colline insp., 1913, p. 235).
B. — P. anal. Qui présente certaines caractéristiques (grandeur, majesté, richesse, supériorité) dignes d'un empereur, d'une impératrice.
1. [En parlant d'une pers., d'une partie du corps, d'un élément du comportement, parfois d'un groupe] Air impérial. Un front impérial d'artiste et de poëte (GAUTIER, Albertus, 1833, p. 153). Le Boucher impérial et péremptoire (AUDIBERTI, Ampélour, 1937, p. 101).
2. [En parlant d'un animal ou d'une plante] Allées aux platanes impériaux (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 654).
3. [En parlant d'une chose] L'éclat impérial des bâtisses (RIMBAUD, Illumin., 1873, p. 279).
4. En partic. [Entre dans la dénomination de certains animaux, de certaines plantes, de certains objets pour en indiquer la supériorité ou le rapport avec un empereur, une impératrice, un empire déterminé] Le carlin est la miniature du dogue, comme le pékinois impérial l'est de l'épagneul (Arts et litt., 1935, p. 44-3). Le jade impérial, très rare, est une variété semi-transparente qui a la qualité de gemme et la nuance de l'émeraude (METTA, Pierres préc., 1960, p. 92).
Spécialement
BOT. Couronne impériale et p. ell. impériale (v. couronne B 1 b). Là fleurissait un pied de couronne impériale (...) avec (...) ses cloches d'un roux de cuivre rouge (POURRAT, Gaspard, 1931, p. 102). Prune impériale et p. ell. impériale. Grosse prune longue d'un brun violet. Un demi-cent de grosses prunes, des impériales et des autres (MONTHERL., Port-Royal, 1954, p. 986).
Comble, dôme impérial ou en impériale et p. ell. impérial, impériale. Comble, dôme ayant la forme de deux S qui se rejoignent au sommet, rappelant ainsi la forme d'une couronne impériale, attribut d'un empereur (cf. ADELINE, Lex. termes art, 1884).
Eau impériale et p. ell. impériale (vx). Eau-de-vie obtenue par distillation de prunes sur des épices et des herbes aromatiques. (Dict. XIXe et XXe s.).
Médaille impériale et p. ell. impériale. Médaille frappée sous les empereurs romains. Voir BLANC, Gramm. arts dessin, 1876, p. 472.
Papyrus impérial. Papyrus de qualité supérieure, utilisé sous les empereurs romains. (Dict. XIXe et XXe s.).
Pierre impériale (vx). Opiat pour les dents. (Dict. XIXe et XXe s.).
Serge impériale et p. ell. impériale. Serge de laine fine. (Dict. XIXe et XXe s.).
5. Loc. À l'impériale. À la manière d'un empereur, d'un de ses attributs. Charger une carabine à l'impériale (HUGO, Han d'Isl., 1823, p. 355). Cage d'escalier bien ronde, galbée à l'impériale (GIONO, Hussard, 1951, p. 349).
En partic.
Barbe à l'impériale et p. ell. impériale. Touffe de poils plus ou moins longue qu'on laisse pousser sous la lèvre inférieure et qui fut particulièrement en vogue sous l'empereur Napoléon III. La moustache et l'impériale retombaient sinistrement en saule pleureur (GYP, Éduc. prince, 1890, p. 287). Emploi adj. Vieux radoteur à barbiche impériale (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 165).
Garniture à l'impériale et p. ell. impériale. Garniture composée d'ingrédients riches tels que foie gras, truffes (cf. Ac. Gastr. 1962).
II. — Subst. masc. plur.
A. — Soldats du Saint Empire. Une éclatante victoire du grand Condé à Lens sur les Impériaux unis aux Espagnols (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 213).
B. — Représentants de l'empereur germanique. Les impériaux proposèrent à telle assemblée, de... (Ac. 1835, 1878).
REM. 1. Impérialerie, subst. fém., péj. Ce qui concerne les époques impériales en France. Les compagnons de Masson subissaient (...) Ney (...) Morny et le reste; mais la vue des coteaux de la Seine (...) distrayait de ces impérialeries (L. DAUDET, Fant. et viv., 1914, p. 164). 2. Impérialiser, verbe trans. a) Part. passé. Devenu empereur ou partisan d'un empereur. Vieux menteurs révolutionnaires impérialisés (CHATEAUBR., Mém., t. 2, 1848, p. 560). Mme Mocenigo (...) préparait ses deux petits Doges (...) au service du soldat impérialisé (CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 374). b) Emploi pronom. Prendre les manières d'un empereur, devenir partisan de l'empereur, du régime impérial. [La France] s'impérialisa comme aux temps de gloire (ESPARBÈS, Demi-solde, 1899, p. 284). Tantôt il [le Roi] s'impérialisait (ARNOUX, Juif Errant, 1931, p. 92).
Prononc. et Orth. : [], masc. plur. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1165 emperïaus adj. « d'une qualité ou d'un luxe supérieurs, dignes d'un empereur » ici qualifiant un type de drap richement décoré (B. DE STE-MAURE, Troie, 7078 ds T.-L.); b) ca 1200 id. subst. plur. désignant un produit considéré comme supérieur, ici une étoffe de luxe (Escoufle, 2007, ibid.); 2. a) ca 1176 « qui est propre ou appartient à un empereur, un empire » palés imperial (CHR. DE TROYES, Cligès, éd. A. Micha, 5080), d'où b) 1re moitié XIIIe s. subst. emperiaux [les impériaux, partisans ou soldats d'un empereur] (Guillaume de Palerme, 1948 ds T.-L.) et spéc. 1552 les impériaux « partisans ou soldats de l'empereur d'Allemagne » (G. PARADIN, Cronique de Savoie, Lyon, J. de Tournes et G. Gazeau, 1552, chap. XIX, p. 389); 3. 1545 subst. « jeu de cartes dans lequel les séries qui l'emportent sont dites impériales », prob. d'apr. l'idée de suprématie plutôt que parce qu'il aurait été le jeu favori de Charles Quint, cf. Dict. des jeux (Farce des cinq sens ds Anc. théâtre fr., t. 3, p. 312); 4. p. anal. de forme avec la couronne des empereurs a) 1566 [lit] à l'impériale « surmonté d'un certain type de dôme » (Inventaire du docteur du Codroy ds HAVARD) d'où 1589 subst. une impérialle (Inv. de Catherine de Médicis, 392, p. 38 ds GAY); b) 1600 bot. couronne impériale (O. DE SERRES, Théâtre d'Agriculture, p. 578); c) 1648 subst. fém. « partie supérieure d'une voiture (à l'origine en forme de dôme) » (SOREL, Polyandre, II, 423 ds BRUNOT t. 3, p. 202) (cf. NICOT 1606, s.v. carroce : une espece de coche à ciel suspendu en impériale); d) 1676 archit. « dôme de forme comparable à celui d'une couronne d'empereur » (FÉLIBIEN, p. 624); 5. 1830 subst. fém. « petite touffe de barbe sous la lèvre inférieure » remplaçant, après le Ier Empire, l'anc. terme royale (BALZAC, Mais. chat, p. 62). Empr. au lat. imperialis « de l'empereur ». Fréq. abs. littér. Impérial : 607. Impériale : 883. Fréq. rel. littér. Impérial : XIXe s. : a) 782, b) 1 111; XXe s. : a) 1 024, b) 701. Impériale : Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 744, b) 1 405; XXe s. : a) 1 293, b) 735.
DÉR. Impérialement, adv. En empereur, en impératrice; d'une manière impériale. Elle [l'impératrice Catherine II] se vengea impérialement (J. DE MAISTRE, Corresp., t. 10, 1806, p. 173). Brune avec un peigne de cuivre dans les cheveux étagés impérialement (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 110). []. 1re attest. ca 1208 emperialment (G. DE VILLEHARDOUIN, Conquête de Constantinople, éd. E. Faral, 182, p. 184); de impérial, suff. -(e)ment2.
BBG. — DAUZAT (A.). Notes étymol. Fr. mod. 1943, t. 11, p. 134. - DUB. Pol. 1962, p. 319. - QUEM. DDL t. 4. - RABOTIN (M.). Le Vocab. pol. et socio-ethnique à Montréal de 1829 à 1842. Bruxelles, 1975, p. 52. - VARDAR (B.). Struct. fondamentale du vocab. soc. et pol. en France, de 1815 à 1830. Istanbul, 1973, p. 246.

impérial, ale, aux [ɛ̃peʀjal, o] adj. et n.
ÉTYM. V. 1176; emperïaus, mil. XIIe, au sens fig. « superbe, digne d'un empereur »; bas lat. imperialis, de imperium. → Empire.
———
I
1 Qui appartient à un empereur, à son autorité, à ses États. Empire (2.). || La personne, la majesté, la dignité impériale. || Sa Majesté, Son Altesse Impériale. || Famille impériale (→ Frondeur, cit. 4). || Bustes (cit. 7) impériaux et consulaires romains. || Gladiateurs (cit. 2) devant la loge impériale. || Harem impérial turc (→ Bisaïeul, cit.).Autorité impériale, pouvoir impérial (→ Attentat, cit. 9; autonome, cit. 1). || L'hégémonie (cit. 2) impériale romaine. || Régime impérial (→ Caractère, cit. 16). || Partisan d'un régime impérial. Impérialiste (1.). || La jurisprudence impériale. || Troupes impériales. || La garde (cit. 73 et 74) impériale de Napoléon Ier (→ Guêtre, cit. 1; grognard, cit. 2).Ornements impériaux. || Aigle impériale (→ Force, cit. 76). || Manteau, sceptre, trône impérial. || Couronne impériale, surmontée du globe et de la croix. (Blason). || Couronne impériale : mitre abaissée surmontée du globe et de la croix.Spécialt. || Médaille impériale, et, n. f., une impériale : médaille, monnaie frappée sous l'empire romain.
1 Un certain respect pour les ornements impériaux fit que l'on jeta d'abord les yeux sur ceux qui osèrent s'en revêtir (dans l'empire d'Orient).
Montesquieu, Grandeur et décadence des Romains, XXI.
2 (…) le 13 floréal (…) le Tribunal votait le vœu suivant : « 1o Que Napoléon Bonaparte (…) fût nommé Empereur (…) 2o Que le titre d'Empereur et le pouvoir impérial fussent héréditaires dans sa famille (…) »
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, Avènement de l'Empire, VIII.
(1867). Hist. Relatif à l'Empire germanique. || Les villes impériales (→ Aliéner, cit. 6).Diètes impériales. || Les troupes impériales, les soldats impériaux, et, n. m. pl. (1552), les Impériaux : les troupes de l'empereur d'Allemagne, ainsi appelées de la fin du XVe siècle à 1806. Kaiserlick.
3 (…) la chancellerie impériale traite les rois de Majestés dans le protocole de l'Empire.
Voltaire, Suppl. au Siècle de Louis XIV, I.
(1600). Bot. || Couronne impériale. Fritillaire.
2 a (1817). || Barbe à l'impériale.
b N. f. (1830, Balzac). || Impériale : « petite touffe de poils qu'on laisse pousser sous la lèvre inférieure » (Littré). Mouche (II., 7.).Coupe de barbe comprenant cette touffe de poils. || La mode de l'impériale fut répandue par Napoléon III. Barbiche (cit.).
4 Sa figure pleine de vie, de jeunesse, et déjà fort expressive, était encore animée par de petites moustaches relevées en pointe et noires comme du jais, par une impériale bien fournie, par des favoris soigneusement peignés et par une forêt de cheveux noirs assez en désordre.
Balzac, la Maison du chat-qui-pelote, Pl., t. I, p. 64.
4.1 (…) les accourus gardiens de cette paix (…) se caressent silencieusement l'impériale au narré des confidences, trémolantes encore, de tous ces voyageurs qu'ils écoutent d'une oreille distraite, en les enveloppant de regards obliques et soupçonneux !
Villiers de L'Isle-Adam, Tribulat Bonhomet, p. 22.
3 Ling. || Latin impérial, parlé sous l'Empire.
———
II
1 (Premier sens attesté). Qui évoque la grandeur impériale. || Un front impérial. || « L'éclat impérial des bâtisses » (Rimbaud).
2 Supérieur par sa qualité, son importance, sa taille… (dans des désignations figées). a Papyrus impérial, japon impérial.Eau impériale (vx) : cordial fait d'eau-de-vie distillée sur des plantes, des épices.
b Serge impériale, et, n. f., impériale : serge de laine fine.
c (Plantes, animaux). || Pékinois impérial. || Pingouin impérial (variété de grande taille).
4.2 Quelques pingouins semblent nous attendre sur le bord; ce sont de simples Adélies, mais trompés par le mirage nous les avions pris pour des pingouins impériaux.
J. Charcot, Expédition antarctique franç., 1903-1905, IV, p. 250, in D. D. L., II, 4.
Prune impériale : grosse prune violette et allongée.N. f. || Une impériale.
d (1884). Archit. || Dôme impérial, comble impérial, en forme de couronne impériale.
e Vx. || Pierre impériale : opiat pour les dents.
f (Dans la cuisine chinoise). || Pâté impérial et « rouleau de printemps ». || Poulet impérial.
3 N. f. || Impériale. a (1545). Jeu de cartes dans lequel la série as, roi, dame, valet de la même couleur (dite série impériale) est gagnante. || L'impériale tenait « du piquet et du triomphe » (Littré).
4.3 Je vivais la plus grande partie de mon temps chez moi, couché sur un grand diable de canapé de maroquin bleu sombre (…) et je ne m'en relevais que pour aller faire des armes et quelques parties d'impériale chez mon ami d'en face.
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « Le rideau cramoisi ».
b (1589). Vx. Dais en forme de couronne impériale qui surmonte le ciel d'un lit à colonnes.
c (1648). Dessus d'une voiture pouvant recevoir des voyageurs; galerie, couverte ou non, sur certains véhicules publics. || Impériale d'un carrosse, d'un wagon; autobus anglais à impériale. || Impériale garnie de banquettes. || Les Voyageurs de l'impériale, roman d'Aragon.
5 En 1815, j'allais de Paris à Moulins. L'état de ma bourse m'obligeait à voyager sur l'impériale de la diligence. Les Anglais, vous le savez, regardent les places situées dans cette partie aérienne de la voiture comme les meilleures. Durant les premières lieues de la route, j'ai trouvé mille excellentes raisons pour justifier l'opinion de nos voisins.
Balzac, le Message, Pl., t. II, p. 170.
6 Angèle, à moitié morte de douleur, monta avec sa mère, son amie et ses sœurs sur l'impériale du tramway.
Louise Michel, la Misère, t. II, p. 303.
7 Comment n'ai-je pas décrit, dans Partir avant le jour, une scène à laquelle j'ai assisté avec ma mère, alors que nous étions elle et moi sur l'impériale du tramway Passy-Hôtel-de-Ville.
J. Green, Journal, Vers l'invisible, 13 janv. 1964.
d Cuis. Garniture à l'impériale.
4 Loc. adj. À l'impériale. || Bâtiment galbé à l'impériale, en forme d'impériale (couronne).Garniture à l'impériale, comportant du foie gras, des truffes, etc. (→ aussi ci-dessus, I., 2.).
DÉR. Impérialement, impérialisé, impérialisme, impérialiste.
COMP. Anti-impérial.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Imperial — is a term that is used to describe something that relates to an empire, emperor, or the concept of imperialism.Imperial may also refer to:PlacesPast imperial countries*Imperial China *Imperial Russia *Imperial Germany *Imperial Austria *Imperial… …   Wikipedia

  • Imperial — ist der Name: folgender Orte in den USA: Imperial (Kalifornien) Imperial (Missouri) Imperial (Nebraska) Imperial (Pennsylvania) Imperial (Texas) Imperial (West Virginia) folgender Hotels: in Wien, siehe Hotel Imperial (Wien) im kroatischen Seebad …   Deutsch Wikipedia

  • Imperial — Im*pe ri*al, a. [OE. emperial, OF. emperial, F. imp[ e]rial, fr. L. imperialis, fr. imperium command, sovereignty, empire. See {Empire}.] 1. Of or pertaining to an empire, or to an emperor; as, an imperial government; imperial authority or edict …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Imperial — Imperial, MO U.S. Census Designated Place in Missouri Population (2000): 4373 Housing Units (2000): 1720 Land area (2000): 5.382812 sq. miles (13.941418 sq. km) Water area (2000): 0.741433 sq. miles (1.920303 sq. km) Total area (2000): 6.124245… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Imperial — (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Imperial — Тип Подразделение Chrysler …   Википедия

  • imperial — IMPERIÁL, Ă, imperiali, e, adj., s.f. I. adj. Care aparţine împăratului sau imperiului, care se referă la împărat sau la imperiu; împărătesc. II. s.f. Etaj (acoperit) al unor vehicule de transport în comun. [pr.: ri al] – Din fr. impérial, lat.… …   Dicționar Român

  • impérial — impérial, ale (in pé ri al, a l ) adj. 1°   Qui appartient à un empereur ou à un empire. Couronne impériale. Sa Majesté Impériale. •   Tiens, en cette moitié du sceptre impérial, à mon autorité prends un pouvoir égal, ROTROU Bélis. III, 7. •   On …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Imperial, PA — Imperial Enlow, PA U.S. Census Designated Place in Pennsylvania Population (2000): 3514 Housing Units (2000): 1492 Land area (2000): 4.040907 sq. miles (10.465900 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000):… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • imperial — adjetivo 1. Del emperador o del imperio: adminis tración imperial, ciudad imperial, guardia imperial. sustantivo masculino 1. Origen: Argentina, Uruguay. Vaso mayor que el liso de cerveza. Locuciones …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.